Métiers d’art, signatures des territoires

C’est le thème qui avait été choisi pour l’édition 2019 des Journées Européennes des Métiers d’Art, vous vous en rappelez ? 

C’est également un thème qui m’interpelle tout particulièrement car je suis persuadée que les métiers d’art ont une influence sur le territoire dans lequel ils s’inscrivent. Cela peut être lié au fait que certaines matières premières utilisées pour la création artisanale sont présentes uniquement dans certaines régions ou en plus grande quantité. Il peut également s’agir de savoir-faire hérités qui sont transmis au fil des années et sont représentatifs d’une économie locale.

Pour moi, ce thème fait également sens dans la mesure où bon nombre d’artisans d’art exercent leur activité au sein de leurs ateliers et que ceux-ci parsèment le territoire régional. Autrement dit, il existe des savoir-faire et des métiers d’art singuliers partout où nous allons sur le territoire français.

Des métiers qui émaillent notre territoire national

Rappelons rapidement ce qu’est un métier d’art, si vous le voulez bien. Un artisan d’art est un professionnel qui détient un savoir-faire manuel d’excellence qu’il applique au travail de la matière première. La plupart du temps, son savoir-faire est issu de pratiques traditionnelles dont il a acquis la maîtrise pendant une longue période d’apprentissage.

Parmi les métiers d’art, on peut en distinguer trois types. On a d’une part les métiers liés à la création, d’autre part les métiers liés à la tradition et enfin ceux qui se trouvent dans le domaine de la rénovation et de la restauration. Pour autant, certains artisans d’art peuvent s’atteler à la fois à la création et à la restaurationUn ébéniste, par exemple, peut aussi bien se prêter à la création de pièces originales et à la rénovation de meubles anciens.

Les métiers d’art sont présents dans la France entière, on trouve des savoir-faire partout. Pour vous donner un ordre d’idées, voici ci-dessous un graphique qui vous présente une localisation des métiers d’art sur le territoire :

Comme le démontre ce graphique, les métiers d’art sont partout sur notre territoire national. Ils se répartissent de manière très équilibrée : on retrouve 33% des activités au sein des villes centres et presque la même répartition au sein des communes rurales, à hauteur de 28%.

En Occitanie par exemple, on retrouve plus de 4 000 entreprises métiers d’art. Certains exercent des métiers bien connus du grand public comme céramiste ou bijoutier. D’autres exercent des métiers plus rares comme gantier ou chaumier.

Des savoir-faire ancrés dans les territoires

Ancrés dans toutes les régions de France, les métiers d’art sont des acteurs du dynamisme économique des territoires. Ils sont parfois représentatifs des territoires et emblématiques de certaines villes. Pour illustrer mes propos, je souhaiterais vous parler de la ville de Graulhet située dans le Tarn, en Occitanie.

Graulhet a tissé depuis de nombreuses années, une relation particulière avec le cuir. Connue et reconnue pour son patrimoine culturel à l’international, la ville concentre de nombreux savoir-faire vieux de plusieurs siècles, qui continuent de se transmettre. Mégissiers, maroquiniers ou encore tanneurs forment ce riche écosystème lié au travail du cuir. Aujourd’hui, Graulhet c’est : 80 entreprises liées au travail du cuir et 650 salariés, de quoi, je l’espère faire perdurer la tradition pendant de nombreuses années encore.

Vidéo réalisée par l’Office de tourisme Bastides et Vignoble du Gaillac

Je voudrais également citer Martres-Tolosane, connue pour l’activité faïencière qui s’y est développée à partir du XVIIIème siècle ou encore de Revella “Capitale du Meuble d’Art”. Tous ces villages ont une identité propre, en partie façonnée grâce à une forte présence des métiers d’art et à la transmission de ces savoir-faire.

https://www.grands-sites-occitanie.fr/

Découvrir nos belles régions françaises au travers des métiers d’art via le tourisme créatif

Depuis plusieurs années, des initiatives territoriales sont menées par des régions ou encore des départements. Ces institutions tentent d’utiliser les métiers d’art comme des axes de développement de politiques d’aménagement du territoire. Ces initiatives sont très intéressantes car elles permettent de renforcer l’attractivité touristique des villes dessinant des itinéraires qui prennent en compte la valorisation des métiers d’artla mise en lumière du patrimoine culturel immatériel que représente l’artisanat d’art.

La Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat d’Occitanie a inauguré en 2019, la route des métiers d’art d’Occitanie. Un itinéraire qui vous permet de localiser des ateliers d’artisans d’art sur tout le territoire régional. Vous pouvez ainsi, planifier votre destination en fonction des ateliers que vous souhaitez découvrir sur votre route. C’est un levier pertinent permettant aux touristes locaux et étrangers de découvrir la région Occitanie autrement et notamment par le biais du tourisme créatif.

Au sein de ces ateliers, il est souvent proposé des activités. Il vous est possible de vous initier à la céramiqueà l’ébénisterie ou encore à la lutherie au travers de stages créatifs. N’hésitez pas à contacter ces artisans d’art prêts à vous accueillir au sein de leur atelier pour partager avec vous leur passion.

À titre d’exemple, la maison du cuir de Graulhet propose des visites guidées pour vous faire découvrir les savoir-faire des métiers d’art liés au cuir et sa tradition patrimoniale.

Merci d’avoir lu cet article ! J’espère qu’il vous a donné envie de visiter la belle région Occitanie, ses villages atypiques et de découvrir la richesse de ses métiers d’art.

À très bientôt sur le blog,

Elwen ✨

Dans la peau d’un ferronnier d’art

Aujourd’hui, je vous propose d’entrer, le temps de quelques minutes, dans la peau d’un artisan d’art mais pas n’importe laquelle, celle d’un ferronnier d’art

Découvrons ensemble, au fil de cet article, les facettes de ce métier rare mêlant à la fois savoir-faire traditionnel et innovation artistique.

L’origine historique de ce métier d’art

Au temps des Grecs ou encore des Romains, le fer était utilisé pour confectionner des armes ou des outils. Ainsi, le métier de ferronnier d’art est né d’un besoin, la fabrication d’objets utilitaires, avant de devenir un métier du domaine de la décoration à la période du Moyen-Âge. 

C’est notamment au XVIIème que la France va trouver son propre style en matière de ferronnerie d’art. Ce style est parfaitement illustré par le château de Versailles dont les balcons, rampes ou portails sont minutieusement pensés et travaillés. 

Au XXème siècle, de nombreux artistes et architectes, tels que Gaudi, Calder ou Gropius utilisent le fer comme matière pour la création d’oeuvres d’art comme des sculptures ou des constructions architecturales. Le métal s’apparente de plus en plus comme une matière qui s’offre à la création artistique.

Mais, qu’entend-on par ferronnier d’art ?

Un ferronnier d’art c’est avant tout un créateur, un artisan d’art qui travaille le métal. Son pinceau, il le troque contre un chalumeau. Sa peinture ? Il l’étale sur des toiles en fer. 

Vous l’aurez compris, le ferronnier d’art est un spécialiste du fer forgé. Son travail artisanal consiste en la fabrication ou la restauration d’éléments de décoration qu’ils soient intérieurs (mobilier, pieds de lampe et de tables etc.) ou destinés à l’extérieur (rampes, grilles, garde-corps).

Le ferronnier d’art réalise aussi bien des créations contemporaines que des copies de modèles originaux. Ce porteur d’un savoir-faire et d’une technique très recherchés peut également être amené à restaurer des modèles anciens usés. Il maîtrise donc aussi bien des techniques anciennes que des techniques et des matériaux modernes. Son travail oscille donc entre la tradition et l’innovation.

Un travail artisanal particulier de la matière

La plupart du temps, cet artisan d’art singulier façonne le fer. Toutefois, il peut également être amené à travailler le cuivre, l’inox, l’acier ou bien le plomb. Cela dépend des demandes qui lui sont faites et des pièces qu’il a à réaliser. 

En ce qui concerne sa technique, sa pratique s’ancre essentiellement dans de l’ornementation. Pour ce qui est de son approche créatrice, le ferronnier d’art choisi les pièces de métal qui conviendront, selon lui, le mieux à son projet de création. 

Dans la réalisation d’une œuvre, ses meilleurs alliés prennent la forme d’outils tels que des moules, des burins ou bien des pinces. Ils lui permettent de transformer plus aisément les matières choisies.

Si l’idée vous en dit de vous essayer à la ferronnerie d’art, sachez que ce métier d’art requiert d’importantes aptitudes en dessin, une certaine créativité, de l’aptitude à visualiser dans l’espace et en perspective et, last but not least, de l’ingéniosité et de la précision.

Qu’en est-il de la ferronnerie d’art aujourd’hui en France ?

Le métier de ferronnier d’art est très recherché à la fois par les restaurateurs, les architectes et les designers, puisqu’il est détenteur d’un savoir-faire unique que peu de personnes maîtrisent. De nombreux particuliers ont également recours au talent d’un ferronnier d’art pour des travaux particuliers et des créations sur-mesure ou spécifiques.

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à le partager ça me ferait très plaisir ✨ 

À bientôt sur le blog ou sur les réseaux sociaux.

Elwen.